[Crok’Lecture] Nos étoiles contraires de John Green

Nos étoiles contraires a été une claque. John Green m’a littéralement fait fondre. J’ai du mal à mettre des mots sur les émotions qui m’ont étreintes en lisant le roman. Je l’ai lu plusieurs fois. J’ai vu l’adaptation cinématographique. Mon coeur palpite toujours autant face au destin de la jeune Hazel. Dès le début, la fin tragique se devine. C’est au-delà du point de conclusion, loin loin au dessus de ce point qui ferme le récit que nous transporte la romance entre Hazel et Gus.

Synopsis:

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

Élu  » Meilleur roman 2012  » par le Time Magazine ! Prix de L’Échappée Lecture 2014 de la Nièvre Prix du Jury littéraire Giennois 2014 Prix Plaisirs de lire 2014, département de l’Yonne Prix des Embouquineurs 2014

Nos étoiles contraires John Green

Mon avis:

Hazel a capturé mon coeur. Elle a pris dans ses filets par son caractère, ses mots, sa force tout mon amour. J’ai eu envie de l’aimer dès les premières lignes. J’ai été partagée entre le rire et les larmes en découvrant son histoire. J’ai frissonné, j’ai souri, j’ai pleuré. J’évite les sujets sur les maladies normalement. J’évite de voir un enfant partir d’un cancer. J’ai cédé face à la plume de John Green l’un de mes auteurs favoris. J’ai passé un moment fort. Derrière le cancer se cache un message d’espoir, de vie, et d’amour. Gus bouleverse le quotidien de Hazel. Il lui apporte un courage, un second souffle qui percute droit au but.

Hazel souffre. Elle est dépeinte avec de nombreux détails comme la canule, les cheveux partis… Elle est magnifique dans son âme. La jeune malade possède un charme au delà des apparences. L’héroine déploie ses ailes au contact de Gus. Elle prend son envol, apprend à vivre, à respirer même un court moment d’infini bonheur. La vie est pas toute rose ni toute grise, elle offre des nuances. Et c’est merveilleux de les partager. Gus est parfait. Incroyable. Attachants tous les deux.

John Green dépeint avec ses mots un univers sombre, doux, fragile et pourtant rempli de beauté. Les mots donnent mille facettes aux sentiments, la joie, la tristesse, plusieurs visages arrivent au fil des pages. Délicat, tendre, passionnant. Nos étoiles contraires touche sans tomber dans le pathologique. Sombre comme le quotidien parfois. Lumineux comme une rencontre. Bouleversant. Percutant. Loin du cancer, loin de la mort, le roman surpasse la douleur, la souffrance pour offrir un amour, une romance sublime. J’ai encore des larmes aux coins des yeux en y repensant. Mes phrases sont décousues. Il suffit de commencer la lecture pour se laisser happer et aimer les héros. Préparez les mouchoirs, préparez vous à vivre une romance étonnante.

Ma note:
9,5/10

Informations:

  • Auteur: John Green
  • Traducteur: Catherine Gibert
  • Titre Vo: The Fault in Our Stars
  • Editeur: Nathan
  • Collection: Grand Format
  • Prix: 16,90 euros
  • Sortie: 21 février 2013
  • Thèmes: Amour, Mort, Cancer, Amitié, Espoir
Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *