Les mésaventures d’un doudou

Hier nous avons perdu le doudou de Tite Der. Le doudou, ce petit objet qui parait tellement anodin pour un être extérieur au monde des enfants. Le doudou ce petit ninin, ce chiffon, cette peluche, cet oreiller, ce petit lien apaisant tient une place importante dans la vie quotidienne d’un grumeau. A Moopyland, sur 3 enfants, 3 doudous différents tous choisis par les Moopys. Ils ont chacun leur style, leur look, leur place. Et quelle place. Une place énorme. Une éponge à secrets, une éponge à câlins, un bol d’amour, un substitut de papa et de maman.

Quel parent n’a pas connu le drame du doudou? Vous savez ce moment horrible où votre progéniture perd son précieux doudou. D’accord si vous êtes prévoyant, vous avez au minimum deux exemplaires du ninin. encore faut-il que ce ne soit pas un cadeau, un achat en modèle unique…

J’ai depuis Prem pris la fâcheuse habitude d’offrir ou d’acheter en double toutes les peluches. Pourquoi? pour les instants « doudou est sale, faudrait le laver » Parce que le ninin crade, qui pue tel un rat crevé oublié derrière le frigo ça soulève le coeur. Parce que un doudou ça a parfois besoin de vacances dans la machine à laver. Si si je vous l’assure pour le bien de la communauté une bain c’est un mal nécessaire. Parce qu’un doudou ça mène une vie palpitante, ça bouge, ça suit partout son mini propriétaire. Car oui, un doudou a droit à partir partout, partout. Il lui arrive de se retrouver coincer sous une roue, sur un toboggan, de mener les investigations, de courir les fôrets pour chasser les monstres, de rechercher un trésor. Vous pouvez pas savoir le nombre d’aventures qu’un doudou a en une seule journée. Sans compter, les désagréments du style: vomi, morve, crachat, nourriture, boisson un vrai ramasse tout un ninin.

Alors, oui, j’ai des exemplaires de doudous, le truc ils sont planqués mes doubles. CAR le Moopy est malin, son doudou il doit être unique!!! ne pas avoir de frères et soeurs dans la maison. Il doit être à lui, être crasseux, usé par ses petits doigts et ses preuves d’amour. Tite Der a traîné son Renard chéri à l’école des grands. Le dram a pas loupé, il a décidé de vivre sa vie. Maman Moop a sorti pour le coucher le secours. Et ce matin, oh surprise un gentil anonyme avait récupéré doudou, donné précieusement à un professeur. Merciii à la gentillesse d’une personne qui a pensé que la peluche pourrait manquer à un enfant. La puce était ravie de retrouver son compagnon. Entre temps, j’avais rangé Numérobis au cas où.

Dur dur la vie de doudou et de parents!!! Moi je vous le dis.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une réflexion au sujet de « Les mésaventures d’un doudou »

  1. Tu sais que jusqu’au bout, j’ai eu de la peine pour ce doudou perdu et surtout pour Tite Der
    Mais ouf, tout est bien qui fini bien! :up:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *